Étapes clés

Les années 1970 et 1980

  • Tembec achète l’usine de pâtes de Témiscaming, au Québec, d’une grande multinationale – la Compagnie voit le jour en 1972.
  • Tembec s’inscrit à la Bourse en 1979.
  • Construction d’une usine de pâte à haut rendement à Témiscaming en 1984.
  • Tembec ajoute le bois d’oeuvre à son offre et achète une scierie à Béarn, au Québec en 1986. C’est la première d’une longue liste d’acquisitions de scieries.
  • La production de carton couché débute au site de Témiscaming en 1989. Il est vendu sous la marque Kallima.

Les années 1990

  • Au cours des années 1990, Tembec fait l’acquisition d’usines et d’activités connexes en Ontario, au Québec, en Colombie-Britannique et aux États-Unis.
  • En 1994, Tembec reçoit le prix Corporate Sustainable Standard Setter de la Rainforest Alliance pour son engagement envers le développement durable.
  • En 1999, Tembec devient une compagnie d'envergure internationale en achetant l’usine de Tartas, en France.

Les années 2000

  • En 2001, Tembec est devenue la première société ouverte au Canada à s'engager à appliquer les normes établies par le Forest Stewardship Council® (FSC®), un organisme de renommée internationale, et à viser la certification de tous ses territoires forestiers.
  • En 2005, Tembec obtient la certification FSC pour près de trois millions d’acres de forêts dont elle assure la gestion.
  • Le chef de la direction, James Lopez, prend la barre en 2006.
  • En 2007, Tembec reçoit le prestigieux prix « Vents de changement » du FSC.
  • Tembec amorce une restructuration d'envergure en 2007, et achève son processus de recapitalisation en 2008.
  • En 2008, Tembec complète la certification FSC de la gestion forestière de toutes les forêts qu'elle gère directement, de même que la certification de la Chaîne de traçabilité (les produits arborant le logo de certification de la Chaîne de traçabilité peuvent être retracés jusqu'à une source approuvée FSC).
  • Tembec entreprend sa réorganisation en se départant d’éléments d’actif secondaires en 2008-2009.

Les années 2010

  • Tembec poursuit la cession d’actifs secondaires et se concentre sur ses secteurs d’activité de base, soit le bois d’œuvre, les pâtes, les papiers et la cellulose de spécialités.
  • À la fin de 2011, Tembec annonce un vaste plan d’immobilisations de 519 millions de dollars axé sur les projets d’énergie verte et des améliorations de coût et de productivité.
  • En 2011, Tembec jette les bases d’un investissement majeur dans un projet d’énergie verte qui fera de l’usine de Témiscaming l’une des installations de fabrication aux coûts les moins élevés de notre industrie.
  • En 2012, Tembec présente sa nouvelle image de marque qui comprend un logo et un slogan : Notre fibre, une matière d’avenir.
  • Le complexe d’énergie verte de 273 millions de dollars à Témiscaming – le plus important de notre industrie au cours des 15 dernières années – fut complété à la fin de 2014.
  • En janvier 2015, la nouvelle turbine de Témiscaming a réalisé avec succès le test de « mise en service commercial », la rendant admissible au taux plus favorable pour les énergies vertes. Cela ouvre la voie à une entente de fourniture de 25 ans avec Hydro-Québec qui va générer des revenus stables.